Le tour de la Tamarinaie du Maïdo par les pistes Bernica, Eperon et des 1800

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 13 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1904 - 1584 m
Dénivelé positif 520 m
Dernière mise à jour 25/07/2021

Ouf, il reste encore des beaux tamarins !

Les pistes qui traversent la Forêt Départemento-domaniale des Hauts sous le Vent sont si nombreuses qu'on peut y préparer une vingtaine de randonnées sans rarement repasser deux fois au même endroit. Cette courte boucle fait le tour du Sentier de Découverte de la Tamarinaie par quatre pistes forestières différentes, une sommière de plus en plus abandonnée et un magnifique sentier sous les grands tamarins des hauts. La première partie se passe sur de très belles pistes larges et herbeuses alors que la seconde est un peu plus aléatoire à certains endroits. Pour une sortie familiale, la meilleure solution consiste à marcher sur les trois premières pistes et revenir au véhicule en refaisant une partie du sentier de la Tamarinaie. Les plus sportifs ou habitués à certaines difficultés, poursuivront sur le trajet proposé. Il est conseillé de se munir alors d'un GPS et de la trace ci-dessous car plusieurs sentiers ou pistes se terminent en pleine brousse. L'itinéraire, testé après plusieurs de ces échecs donne l'assurance de ne pas s'égarer dans les hautes fougères ou lignes domaniales trop envahies d'acacias noirs. Ne pas hésiter à s'approcher au plus près de la Ravine la Source pour y découvrir de magnifiques lieux sauvages mais attention tout de même en bordure de certains précipices qui peuvent être dangereux par temps humide. A la fin de la boucle et après avoir traversé de grandes zones dévastées par les incendies, on est soulagé de voir qu'il reste autant de ces magnifiques arbres endémiques en aval de la RF des Tamarins.

Randopitons n'encourage pas les randonneurs à emprunter les sentiers destinés aux VTT mais tant que nous continuerons à trouver des traces de sabots de cheval et pneus à crampons sur nos sentiers de randonnée, pourquoi ne pas déroger à la règle sur une aussi courte portion que celle du splendide Sentier Lygdamis. Il va de soi qu'on utilisera en priorité la Piste Bolon si, en arrivant au début de ce sentier, on voit des sportifs sur leurs machines s'élançant pour cette descente très technique.

La randonnée débute au croisement de la Route Forestière des Tamarins, de la Piste Bolon et de la Piste Bernica.
Parcours familial : 10 km, 3h, facile - Suivre la large piste Bernica à l'abri des tamarins qui la bordent (Photo 1). Le sol est herbeux, humide le matin car le soleil y arrive plus tard. On franchit sans aucun danger de multiples ravines canalisées puisque la piste passe sur de petits ponts. Certains fonds de ravines sont rocheux et d'autres envahis de végétation. La piste, longée de barbelés fait des lacets et descend en pente très douce à travers jouvences et érigérons ayant colonisé les abords. De grands travaux de nettoyage des abords rendent l'endroit bucolique où le calme règne. On rencontre, après un grand lacet, un superbe sentier qui descend vers les Palmistes. Profiter à cet endroit, avant de poursuivre, des panoramas sur la côte (Photo 4). Plus loin, c'est une grotte sur la gauche qui attire l'attention avant de rencontrer une barrière métallique fermant le passage pour les véhicules. La piste des Palmistes est toujours aussi belle, aussi large et la marche agréable. On est à à peine 100 mètres du sentier de la Tamarinaie mais les raccourcis qui y mènent sont trop envahis de végétation. Une bonne descente amène vers la Ravine Bernica et un nouveau croisement annonce la Piste de l'Eperon qu'on emprunte vers la gauche. Elle est moins bien entretenue que les précédentes mais on y marche sans problème (Photo 9) sur un sentier herbeux créé par les nombreux passages. On rencontre sur la droite la Piste de Saint-Gilles mais elle s'avère très vite abandonnée. On peut, en revanche, la suivre un peu pour remonter la première ravine qu'on rencontre à une centaine de mètres pour y voir des cassés de cascades à sec et de belles marmites (Photo 12). La piste de l'Eperon prend fin à la FR des Tamarins. C'en est fini de la partie familiale et le véhicule se rejoint en partant sur la gauche. Une manière agréable de poursuivre la courte boucle consiste à pénétrer sur le sentier de la Tamarinaie pour éviter de marcher trop longtemps sur le béton.

Parcours plus sportif : Prendre à droite sur la RF des Tamarins (Photo 13) et marcher 200 mètres avant de repérer une pancarte plantée dans le fossé (Photo 14). Le texte pourrait être rebaptisé "Ex-sommière Eperon" ! L'escalade du fossé est assez facile et la large sommière apparaît, totalement envahie d'acacias noirs et autres plantes des lieux comme les bringeliers (Photo 15). Impossible de s'égarer entre la profonde ravine à gauche et le barbelé à droite. Il suffit d'écarter quelques branches pour gagner en sérénité. Utiliser le premier escalier en bois qui franchit le barbelé et se retrouver immédiatement dans un désert herbeux couvert de fougères et de traces de travaux de nettoyage. Longer cette fois le barbelé par la droite et rejoindre très vite une piste en profitant des beaux panoramas vers le Maïdo et le rempart de Mafate s'il n'est pas déjà envahi de brouillard. Prendre cette piste (Photo 16) en repassant la clôture et tourner à gauche au premier croisement. Marcher en prenant comme point de mire le mirador du Maïdo puis trouver, plus haut, une barrière en bois vermoulu. Après la barrière, on se retrouve sur un sentier assez large bordé de fougères et d'ajoncs d'Europe qui peuvent piquer les mollets (Photo 18). Le sentier semble s'arrêter net dans les ajoncs, digitales et fleurs jaunes mais on le repère très vite qui part vers la gauche. Ce n'est pas encore l'aventure mais on pourrait le croire. Heureusement, on rencontre une première piste qu'on emprunte par la droite avant d'en trouver une autre. Bifurquer à gauche, traverser des zones incendiées où tiennent encore debout de grands tamarins calcinés. Après quelques nouveaux ajoncs, c'est la piste des 1800 qui se présente et permet de se reposer de cette montée. Prendre à nouveau à gauche et marcher jusqu'à la Ravine la Source, impossible à manquer grâce ses falaises abruptes, sa cascade à sec et son bassin profond et dangereux. On pourrait, à partir de ce point, poursuivre sur la piste jusqu'à la Piste Bolon mais un écart (voir carte), permet de suivre la ravine puis de remonter un peu plus loin afin d'explorer une autre partie de la zone semi-désertique. On marche sur une piste naturelle large et couverte de terre oxydée de couleur rouille. Raser au plus près les rives de la ravine pour y découvrir canyons (Photo 20), bassins (Photo 21) ou dangereux cassés (Photo 22). Prendre à droite au prochain croisement en encore à droite (Photo 23) pour retrouver la Piste des 1800. Marcher sur la large piste (Photo 24) jusqu'au départ de la Piste Bolon. S'il n'y a pas de cyclistes, emprunter le sentier entre les deux pistes et descendre agréablement sous les tamarins, parfois à plat (Photo 25), parfois en pentes plus fortes où les pneus ont laissé de profondes ornières (Photo 26). Cette agréable fin de parcours se termine à la Rf des Tamarins à quelques centaines de mètres du parking du départ.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis au Guillaume pour prendre la route du Maïdo - Passer la Petite France et poursuivre jusqu'à la Luge du Maïdo - Plus haut, tourner à droite sur la Route Forestière des Tamarins en direction du Tévelave - Rouler 950 mètres jusqu'au départ de la Piste Bernica et trouver un stationnement - Débuter la boucle en suivant la piste Bernica puis celle des Palmistes avant de poursuivre sur la Piste de l'Eperon jusqu'à la route forestière des Tamarins - Bifurquer à droite et marcher jusqu'au départ de la sommière de l'Eperon - Longer la ravine puis la clôture avant de passer les barbelés et rejoindre la piste - Poursuivre sur cette piste jusqu'à une barrière puis emprunter le sentier qui la prolonge jusqu'à la Piste Forestière des 1800 - Emprunter cette piste jusqu'à la ravine la Source puis descendre sur le large sentier en rive droite - Tourner à droite au prochain croisement puis de nouveau à droite pour retrouver la RF des 1800 - Prendre à gauche et la longer jusqu'à la Piste Bolon - Prendre cette piste si des vététistes sont en entrainement ou emprunter alors le magnifique sentier Lygdamis qui rejoint la RF des Tamarins après une longue descente - Tourner à droite et rejoindre très vite le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (25)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
CR1, 21/07/2021 08:59
Randonnée complétée le 20/07/2021 en 4h30

Randonnée facile, a réserver par grande chaleur car ombragée dans sa partie familiale. Par contre la forêt de genêts n'est pas ouf. Prévoir pantalon et montez tout droit pour retrouver la route forestiere.

Marc DAVID, 25/05/2021 08:45
Randonnée complétée le 12/05/2021 en 3h50

Nous avons effectué le 12/05/21 une boucle un peu différente, avec une extension vers l'ouest et surtout en empruntant la Sommière Bernica au lieu de la Sommière Eperon pour relier la Route Forestière des Tamarins à la Piste Forestière des 1800. Cette option est bien préférable : aucun graffinage dans les ajoncs dans la partie basse et beaux points de vue sur la Ravine La Source dans la partie haute. Cf. la trace en photo.

Sylcoz, 15/05/2021 15:45
Randonnée complétée le 13/05/2021 en 5h00

2e partie :difficile de trouver la trace de la Sommière Eperon(la pancarte a disparu !) malgré les commentaires pour emprunter le chemin après la ravine Morue ,et plusieurs passages sous des troncs couchés nous n’avons pu trouvé la trace !

Sylcoz, 15/05/2021 15:40
Randonnée complétée le 13/05/2021 en 5h00

rando effectuée le 13 mai 2021
les pieds mouillés dès les premières traces herbeuses. très désagréable mais on fait avec !

Sylcoz, 15/05/2021 15:38
Randonnée complétée le 13/05/2021 en 5h00

Après plusieurs essais et passages sous des troncs couchés nous avons renoncé... retour au parking pour terminer la rando par le chemin bolon et le sentier Lygdamis « point d’orgue » de cette rando avortée mais de 15km !

Sylcoz, 15/05/2021 15:14
Randonnée complétée le 13/05/2021 en 5h00

parking et remontée par le chemin Bolon pour terminer la ballade par le sentier Lygdamis à ne pas manquer « point d’orgue »de cette rando même si avortée ! (pas de gps actif !!!ne suis pas une pro ! et aucune connexion internet possible à certains endroits !!!)

Soho, 13/05/2021 19:18
Randonnée complétée le 13/05/2021 en 3h40

Faite ce jour : pour la partie familiale, des travaux forestiers sont en cours, ce qui dénature un peu le paysage. Ensuite, effectivement, une sacrée partie de piqouille où on a probablement pu trouver le «chemin» grâce aux traces récentes d'axl974. Prévoir pantalon et manches longues juste pour cette partie. La redescente est chouette! :)
4h avec pause repas rapide

axl974, 05/05/2021 13:44

Pour la deuxième partie.
Prendre à gauche juste après la ravine de la morue, fossé puis trace timide mais visible entre les arbustes puis en vue des barbelés, longé les ou trouvé une piste relevée sur leur droite. S'en suis la douloureuse partie de piquouille. Suivre la trace GPS. Elle est bonne.
Jolie rando de 4h pour nous.

eolympe, 27/01/2021 13:49
Randonnée complétée le 16/01/2021

Bonjour

On a fait la boucle complète.
Il faut le GPS sur un tronçon entre la route et la piste forestière en début de deuxième partie.
On chemine dans des plantes piquantes et les jambes en sang :) prochaine fois je prends un pantalon pas un short.
Mais ça se fait.

Térencelot Dulac, 27/01/2021 08:53

Trace sympa en théorie mais... totalement fausse et impossible de la trouver en sortie du chemin forestier. . Après 3 allers-retours et 2 tentatives descentes, on abandonne, fait Demi-tour pour trouver un véritable chemin marqué... dommage mais a ne pas faire !

Randonnée ajoutée le : 15/12/2016