Une boucle à Granite Gorge

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h30
Distance 2.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 430 - 400 m
Dénivelé positif 50 m
Dernière mise à jour 08/06/2020

Les petits wallabies de Mareeba

Granite Gorge est une toute petite zone qui se rejoint à partir de Mareeba. On traverse par la route d'immenses bananeraies aux régimes recouverts de sac bleus. Un seul champ peut représenter la production d'une année en Martinique ! Les gorges sont en réalité des amoncèlements de rochers apportés là par l'activité volcanique, très ancienne dans la région. L'érosion s'est ensuite occupée de polir l'ensemble donnant à ces gorges un aspect original qui donne envie d'y rester plus longtemps. La petite rivière qui y coule amène un peu de fraîcheur et on peut facilement se baigner sans danger. Partout se promènent des wallabies de Mareeba Rock, une espèce de la région, qui sont totalement apprivoisés tant ils voient de monde mais sont hélas en voie de disparition. C'est pour cela qu'il faut poursuivre la sortie en longeant la rivière vers le bas afin d'en rencontrer d'autres qui sont un peu plus sauvages. Dès qu'on atteint la petite chute et le dernier gros rocher ou après s'être baigné dans le bassin de la cascade, il vaut mieux sortir du sentier balisé de blanc et de revenir au véhicule en passant dans le bush. Cette sortie peut s'effectuer si on voyage dans la région et que de nombreux autres projets de visite ont été prévus car ce serait dommage de rouler beaucoup pour ne voir que ce site. La région est truffée de grosses termitières qu'on rencontre le long de la route ou de la piste menant au site (Photo 1 et 2)

La randonnée débute après avoir acquitté le modeste prix d'entrée sur ce qui est une propriété privée. La zone, vue du point de départ, semble modeste car ce sont surtout les arbres qui entourent les roches qu'on remarque le plus (Photo 4). Muni d'une carte succincte, la balade peut commencer sur les premiers rochers (Photo 5). Un itinéraire est conseillé mais on peut vaquer d'un rocher à l'autre à condition de ne pas glisser (Photo 6). Les premiers wallabies font leur apparition, peu farouches car habitués aux visites (Photo 7). L'endroit est agréable et curieux avec ses rochers aux formes variées entourés d'eucalyptus (Photo 8). Les wallabies aiment se cacher sous les grosses roches et on peut les approcher car le sentier, indiqué par des points blancs au sol, passe parfois sous les rochers (Photo 9). On s'approche facilement d'une roche caractéristique qui émerge de l'ensemble (Photo 10). Bien évidemment, les marsupiaux ont déjà investi les lieux (Photo 12). L'animal est fort sympathique, voire adorable quand une femelle se présente avec son petit (Photo 15). Plus loin, on entend très bien le bruit de l'eau et on se retrouve sur les berges d'un torrent coulant entre les rochers (Photo 16). Pas de gué pour franchir cette zone (Photo 17) très recherchée par les baigneurs qui n'hésitent pas à s'y baigner malgré la couleur parfois douteuse de l'eau (Photo 18). Attention aux genoux sur les roches immergées ! L'endroit le plus agréable est l'amoncèlement de roches qui recouvre une petite cascade qu'on ne peut apercevoir qu'en pénétrant dans le tunnel naturel (Photo 19). Une autre curiosité naturelle : un immense rocher aux formes subjectives de poisson ou de cétacé (Photo 20). Après une visite plus ou moins longue des rochers ou de la rivière, il est possible de faire demi-tour par le même itinéraire ou d'emprunter un des nombreux sentiers ou pistes qui sillonnent la région. La savane du bush est peu remarquable mais on continuera à voir des wallabies, beaucoup d'oiseaux (Photo 22) et des reptiles. Bien repérer les sites de la région avant d'entreprendre le voyage car cette visite est courte et il vaut mieux la compléter par d'autres faciles à dénicher sur les sites de voyage.

Balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Aucune trace n'est disponible pour le moment

Itinéraire

Se rendre dans le Queensland à Cairns puis rouler en direction de Mareeba par la Kennedy Hwy - A Mareeba prendre la Chewko Road en suivant la voie ferrée puis tourner à droite sur la Paglietta Road - 2 km plus loin, après deux virages à angle droite, tourner sur une piste jusqu'à la propriété privée de Granite Gorge - Payer quelques dollars et pénétrer dans les gorges en slalomant parmi les magnifiques rochers - A la cascade, prendre à droite sur les rochers et suivre la rivière jusqu'au 2ème méandre en guettant les wallabies puis prendre à droite le sentier qui effectue une boucle dans le bush avant de revenir au point de départ.


Commentaire sur cette randonnée (0)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Aucun commentaire

Randonnée ajoutée le : 07/08/2016