Le tour du réservoir du Dassy par les pistes et retour par la tuyauterie

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 10.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 600 - 250 m
Dénivelé positif 380 m
Dernière mise à jour 13/06/2018

La grande piscine est grillagée et dangereuse

Tenir compte du commentaire de Flavio le 13/6 pour effectuer la boucle. On tentera (bientôt ?) une reconnaissance pour mettre à jour la trace.

Tout le monde connaît la cascade du déversoir de l'usine hydroélectrique de Bois Noir qu'on voit couler en amont du pont métallique qui franchit le Bras de la Plaine en direction du Ouaki ou de l'Entre Deux. Tout le monde connait également ce tuyau clair qu'on longe en quittant le pont du Bras de la Paine (aussi appelé Pont de l'Entre Deux) pour rejoindre le village du Dassy. En revanche, la "piscine" de 10 000 m3 installée à Mahavel les Hauts se remarque moins puisqu'excentrée de la route. Un haut grillage en fait le tour, des pancartes soulignent la dangerosité du lieu et les remous de l'eau remplissant le bassin n'inciteraient d'ailleurs pas à tenter une baignade. Cette eau est destinée à alimenter l'usine hydroélectrique du Bras de la Plaine. La courte boucle proposée en fait un long tour et permet de visiter, à deux pas des habitations de Trois Mares, Mahavel et du Dassy des champs de canne à sucre ou de cultures en longeant des pistes ou en suivant au retour ce tuyau.

La randonnée débute au plus près du Parc des Palmiers du Dassy. Ce parc qui proposera bientôt 40 000 palmiers de 1000 espèces sur 20 ha est visible de la route lorsqu'on cherche un lieu de stationnement. Repérer son entrée, les horaires d'ouverture et les conditions d'accès pour une visite future. Le départ de cette boucle se situe sur cette carte à la quincaillerie qui fait l'ange. La portion de route est courte jusqu'à la Rue Albert Hibon. La rue est calme et on ne la suit que 350 mètres avant de bifurquer sur une ruelle non goudronnée passant entre des cases et se terminant par une piste en terre. Tout en profitant de beaux points de vue sur le Dimitile, les Bénares et les Makes, on traverse des maraîchages (Photo 1) ou de la Canne à sucre (Photo 9) et même des prairies (Photo 3) ou des friches. La piste est souvent herbeuse, parfois herbue et laisse sur les vêtements quelques souvenirs difficiles à détacher. Peu après une case à l'abandon on arrive à une chaîne fermant le passage et on pense qu'il va falloir faire demi-tour et emprunter une autre piste. Il suffit alors de passer entre la haie à droite et le fil barbelé délimitant la propriété (Photo 7). La prairie rencontrée donne à penser qu'il est interdit de passer mais on remarque dans les herbes les traces de passage. La distance est courte jusqu'à la prochaine piste où le cheminement reprend comme il a commencé ; herbe ou canne. On arrive enfin à cette retenue d'eau rectangulaire entourée de pancartes et de grillage. Il est possible de partir par la piste de gauche ou la route de droite. Nous avons même visité l'ingénieux système d'évacuation des eaux en surplus qui filent directement vers la Ravine Gale qui vient grossir le Bras de la Plaine. La piste qui suit, empruntée par les joggeurs, est terreuse et toujours aussi facile. Quelques maisons au bord du Chemin Ducasteing préparent à la fin de la descente. Attention à la circulation abondante sur le Chemin Lenormand, heureusement sur moins de 400 m. On peut, lorsqu'on rencontre le tuyau qui passe sous la route, partir à droite et remonter le long du tuyau mais le pont de l'Entre Deux n'est qu'à quelques pas (Photo 14). Cet aller-retour qui peut emprunter une partie du pont permet de beaux paysages sur le Bras de la Plaine 70 m en-dessous. On remarque sur le panneau d'inauguration que l'ouvrage a bénéficié d'un prestigieux prix en 2002. Après cette visite, c'est parti pour une longue remontée au plus près du gros tuyau qu'on ne quitte jamais et dont on ne s'éloigne pas de plus de 10 m. Quand les abords du tuyau sont habités, la piste est propre ou passée au désherbant sinon les plantes laissent sur les vêtements des centaines de graines collantes, piquantes ou qui s'accrochent mieux que du velcro. A l'approche des serres situées à droite, repérer l'endroit étroit de l'autre côté du tuyau qui permettra de rejoindre la route. La haute tuyauterie est maintenue par des larges arceaux qui accrochent très bien la semelle sur des espèces de marches. Une meilleure solution, qui coûtera 200 mètres de goudron supplémentaires, consiste à quitter le tuyau au réservoir situé un peu avant les serres (voir carte). Repérer au passage sur la route du temple sur la gauche (Photo 17). Le Chemin des Acajous est facile à repérer sur la droite. On se retrouve sous le trop-plein des eaux transportées par pont-aqueduc vers la Ravine Gale. Prendre le très discret sentier qui remonte en longeant les cannes sur une quinzaine de mètres. Tourner à droite sur un chemin pierreux puis en suivre un autre qui a connu des litres de désherbant (Photo 18), plus facile à utiliser que le rotofil trop bruyant! Le chemin se poursuit dans des champs (Photo 20) avant d'arriver à nouveau dans une zone habitée. Plusieurs routes partent dans tous les sens. Les chemins qui partaient vers la droite ne sont plus entretenus depuis la mise en place du Parc des Palmiers. Il faut donc se contenter de la longue montée sur la route surchauffée jusqu'au point de départ.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre au Tampon au rond-point de la chandelle et remonter la totalité de la Rue Hubert Delisle en direction des Trois Mares - Poursuivre par la Rue Charles Baudelaire en roulant jusqu'à une quincaillerie qui fait l'angle avec le Chemin du Dassy - Chercher à se garer en descendant le Chemin du Dassy sur les emplacements destinés aux visiteurs de la plantation de palmiers - Marcher jusqu'à la quincaillerie et poursuivre vers le Tampon - Tourner à droite sur le Chemin Albert Hibon - Après 350 mètres, tourner à droite sur une petite ruelle qui se termine par un chemin - Suivre ce chemin dans les maraîchages et poursuivre sur diverses pistes en marchant toujours au plus droit - Arriver à une chaîne barrant le passage vers le jardin d'une case isolée - Repérer le passage entre le fil barbelé et la haie et marcher 30 mètres jusqu'à la prairie - Prendre à gauche le très étroit passage dans la praisie qui se termine en court sentier puis à une nouvelle piste - Poursuivre sur de nouvelles pistes en gardant le cap sud-ouest jusqu'au réservoir du Dassy - Partir sur la droite (ou sur la gauche) et faire le tour presque complet de stockage de l'eau - Reprendre la direction SO et laisser la piste de droite parfois fermée d'une grille - Longer cette longue piste qui se termine à des habitations par le Chemin Ducasteing et rencontre le Chemin Lenormand qu'on emprunte par la droite durant 400 mètres - En arrivant au tuyau, obliquer à gauche et rejoindre le Pont du Bras de la Plaine - Revenir sur ses pas en longeant le tuyau et en ne le quittant plus jusqu'à une dizaine des serres sur la droite - 20 mètres avant la première serre, enjamber le tuyau et rejoindre la route par un étroit passage dans la haie - Marcher 350 mètres sur la D27 et bifurquer à droite sur le Chemin des Acajous - Passer sous la passerelle du trop-plein du réservoir du Dassy - Repérer sur la gauche l'étroit sentier longeant les cannes et retrouver une piste 15 mètres plus haut qu'on utilise par la droite - On retrouve les pistes dans les cannes, les cultures ou des friches - On se retrouve à une maison entourée d'un mur carrelé - Prendre à gauche et remonter la Rue Eugène Sure puis le Chemin du Dassy pour atteindre la palmeraie, fin de la boucle.

Le passage de la ravine des Trois Mares

Le tuyau, dans sa partie supérieure traverse cette ravine à une quinzaine de mètres de hauteur. Il est certes large et sec mais un contournement par le temple comme présenté ci-dessus sera certainement moins dangereux. Une grille est censée arrêter les intrépides mais elle est constituée de barreaux qui incitent plus à y monter qu'à l'éviter. Les pancartes sont là pour empêcher le passage. A chacun de prendre ses responsabilités pour poursuivre tout droit cette remontée de l'ensemble du tuyau.

Un film de Martial

Ce film, tourné il y a plusieurs mois et uniquement le long du tuyau ne permet pas de visionner toute la boucle. En revanche, les pistes le long du tuyau n'auront plus de secret.
Il est fortement conseillé d'utiliser le raccourci décrit ci-dessus pour franchir la ravine des trois Mares plutôt que de tenter le diable en faisant comme Martial.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Flavio Hoarau, 13/06/2018 19:01
Randonnée complétée le 13/06/2018 en 1h30

Boucle faite dans l'autre sens en descendant depuis le parc des palmiers. Petite précision : on ne peut plus faire la boucle dans son intégralité. J'ai voulu la faire cet après midi mais après le réservoir d'eau en remontant, le chemin à la fin des cannes est bloqué (un voisin m'a dit que le terrain où le chemin passait est privée depuis 2-3 mois). Donc demi-tour et après le réservoir on peut prendre un autre chemin par la droite qui rejoint la route et on peut remonter (en passant devant un grand batiment rouge où il y a le garage PAS, crossfit974 etc....) jusqu'au complexe sportif de 3 mares. Super boucle pour un footing en tout cas !

Fanch, 13/05/2018 18:22
Randonnée complétée le 13/05/2018 en 2h00

Sympathique pour digérer les riches libations dominicales. La lumière de fin d'après midi rend la remontée plus chatoyante. J'avoue ne pas avoir tenté d'enjamber la ravine.

lasdavid974, 26/10/2017 14:07
Randonnée complétée le 25/10/2017 en 2h30

Nous avons fait le parcours en 2h30 tranquillement. Nous avons pris la 3éme ruelle dans le chemin Hibon. Un passage dans une voie privé puis une bonne descente le long des maraichers puis champ cannes. Au réservoirs il faut prendre le chemin au lieu de laisser comme écrit dans la rubrique itinéraire. Ensuite le reste du parcours suivi de suivre comme indiqué. Très bonne balade.

Martial, 07/10/2017 17:17
Randonnée complétée le 04/04/2016

christine974, dommage, car tu aurais pu continuer dans la rue Albert Hibon et retrouver le passage plus bas au bout de la rue.

christine974, 07/10/2017 16:05
Randonnée complétée le 07/10/2017 en 0h20

Nous avons essayé de faire la rando aujourd'hui... Au niveau de la Rue Albert Hibon, il n'y a plus de chaîne au sol et le passage entre haie et barbelés mais un portail fermé avec chaîne et cadenas où est indiqué "propriété privée". Pas de violation de carreau de cannes pour nous, donc demi-tour et retour à la case... décus. Toutefois, le téléchargement des traces GPS, c'est vraiment génial !!

MaryT, 01/06/2017 14:12
Randonnée complétée le 01/06/2017 en 1h40

Randonnée facile qui permet de trottiner sur de nombreuses portions. Je n'ai pas voulu marcher sur la canalisation pour passer la ravine. J'ai donc contourné par la route sur 400m , au croisement du st expedit j'ai pris une rue sur la droite beaucoup plus calme pour deboucher plus haut sur le chemin Dassy. J'ai tenté de trouver un sentier pour eviter cette partie goudronnée mais trop de végétation j'ai été obligée de faire marche arrière. Les parties goudronnées restent courtes et la plupart se font dans des quartiers résidentiels avec malheureusement trop de chiens hurlants

jpv97410, 21/04/2016 17:24
Randonnée complétée le 16/04/2016 en 2h40

Fait le 16 avril 2016. Randonnée originale, beaux points de vue sur les montagnes de l'entre-Deux et sur la côte. Pour les "chasseurs de Gouzous" il s'en trouve un sur le parcours de la tuyauterie (conduite forcée d'EDF"

Randonnée ajoutée le : 05/04/2016