Le tour du Piton Lélesse par Grand Sable depuis l'Îlet à Vidot

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 12.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1227 - 688 m
Dénivelé positif 1000 m
Dernière mise à jour 26/01/2019

Circuit nettoyé et désormais possible

Cette courte boucle peut s'effectuer en famille à condition d'être entraîné car le dénivelé positif approche les 1000 mètres. Le sentier est large, agréable et très bien entretenu en règle générale. De hautes herbes sont parfois signalées lorsque les travaux d'entretien ont un peu tardé. Une bonne partie de la marche s'effectue sous les filaos. Les panoramas sur le cirque, les Gros Morne et la Roche Écrite sont splendides. On traverse la région de Grand Sable, qui a été le foyer d'un énorme éboulis en novembre 1875. 18 millions de m3 s'affaissent en un instant, provoquant la mort de 62 habitants sur les 65 âmes que comptait l'Îlet de Grand Sable (chiffres contradictoires en fonction des recherches). Jamais le village ne sera reconstruit et il faut de l'imagination pour deviner les vestiges recouverts de filaos et de végétation classique du Cirque de Salazie.
La carte et le profil ci-dessous intègrent l'écart vers les Sources Pétrifiantes désormais impossibles. On gagne désormais une heure de marche et près de 100 m de D+.

La randonnée, assez courte peut se prolonger en partant de Hell Bourg ou comme ici en partant de l'arrêt de bus mais peut tout simplement débuter au parking situé au plus près de la Rivière du Mât et de quelques grandes serres. La descente par la route bétonnée est très facile car on se sent emporté vers le bas par la gravité naturelle. Repérer au passage, sur la gauche, le sentier qui surgit de la direction du Bélier et qu'on empruntera dans moins de quatre heures lorsque la boucle sera terminée. On commence par une descente rapide et caillouteuse vers la passerelle de la Rivière du Mât. Les marches sont déjà hautes parfois mais le tronçon fait de lacets est court. On franchit cette passerelle métallique grillagée qui incommode en général les personnes sujettes au vertige qui n'aiment guère regarder sous leurs pieds pour voir couler les eaux tumultueuses de la Rivière du Mât. Après la traversée, ne pas hésiter à descendre le long du cours d'eau pour voir les truites ou les bassins naturels de cette belle rivière. Une petite grimpette amène rapidement à un champ de chouchous au croisement de deux sentiers. On laisse celui de droite qui mène au Piton d'Anchaing pour bifurquer à gauche et poursuivre la montée bordée de cannes fourragères. On arrive ainsi à un plateau cultivé où se dressent ça et là des cases en tôle. Après avoir traversé ce petit îlet de Mare d'Affouches, on poursuit par un chemin, toujours en montée jusqu'à Grand Sable le long du GRR1, bien entretenu mais couvert d'herbes, de grosses pierres ou de hautes marches et on arrive dans une belle forêt de filaos. Les panoramas sur le Piton d'Anchaing et le Gros Morne sont impressionnants ainsi que sur presque tous les remparts environnants. Quelques tronçons plus plats permettent de souffler un peu mais sur de courtes durées. On traverse quelques ravines mais on rencontre heureusement peu de zones boueuses. Le terrain devient presque plat sur un sentier si large qu'on pense à une piste (Photo 2) et on rencontre bientôt l'abri de Grand Sable dans une grande clairière. Ce bâtiment en dur, couvert de tôle, comme beaucoup d'abris de l'île est vieillissant (Photo 11). On poursuit vers le Col de Fourche sur une piste large et agréable et on abandonne le sentier pour bifurquer à gauche en direction de Trou Blanc et la Rivière du Mât. Les filaos poussent serrés les uns contre les autres et le sentier, bordé de gros cailloux est très bien marqué (Photo 12). Il devient parfois étroit et plus technique, surtout aux abords de la Ravine Faria José Lebeau qu'on longe sur près d'un kilomètre. L'eau qui passe par endroits à travers de gros rochers fait un bruit agréable et permet de se rafraîchir fréquemment. On rencontre également quelques hautes marches en rondins ou des plaques de boue ainsi que de belles touffes de gros bambous qui contrastent avec les rares portions de bois de couleurs ou les immenses étendues de filaos.
Hélas, les bambous ne sont pas seuls et il faut compter les pestes habituelles comme compagnons de marche (longoses, lantana, goyaviers, etc.). Quelques courtes montées ou descentes amènent au croisement du sentier vers les Sources Pétrifiantes qu'il faut désormais obligatoirement délaisser en raison de l'important éboulis qui a emporté une partie du sentier. Quel dommage pourtant de ne plus voir ces curiosités géologiques si rares à la Réunion (Photo 13) ou ces belles cascades qui coulent de la Ravine Bachelier (Photo 14). Souhaitons qu'un jour l'ONF trouve les crédits nécessaires à la remise en état des lieux afin que tout un chacun puisse visiter ce que nous avons eu la chance de photographier il y a encore peu de temps. Les photos de ce petit aller-retour ont été volontairement et "nostalgiquement" laissées en bas de la fiche.
Poursuivre après le croisement de ce sentier qui disparaîtra également un jour sous les pestes végétales et descendre vers d'autres cases isolées dans des champs cultivés après avoir franchi la Rivière du Mât par des gués sans grand danger ou des traversées à même le fond de la rivière. A partir de ces cases de Trou Blanc, le sentier, large et herbeux, effectue plusieurs lacets sans difficulté particulière et se termine à la petite route bétonnée prise en descente. Lors de la remontée au parking, profiter du "chant" des crapauds lors de la traversée des Bras Marron ou Bras Fontaine qui servent une dernière fois à rincer les mains avant de retrouver le véhicule un peu plus haut.

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Hell-Bourg, au cœur du Cirque de Salazie puis suivre la route de l'Ilet à Vidot jusqu'à la fin du village - Un arrêt de bus marque la fin de la route - Suivre ensuite la piste bétonnée qui descend au parking du départ des randonnées - Garer le véhicule - Emprunter le sentier qui descend vers la passerelle enjambant la Rivière du Mât - Après avoir passé la rivière et suivi un large sentier, laisser sur la droite le sentier du Piton d'Anchaing et poursuivre à gauche vers le Col de Fourche et Grand Sable - Suivre le sentier de très bonne qualité jusqu'à Grand Sable - Après avoir passé l'abri de Grand Sable, situé sur la gauche, bifurquer dans les filaos sur la gauche pour rejoindre par la variante du GR, le point de départ par Trou Blanc - Franchir la Rivière du Mât et rejoindre ensuite le véhicule par la piste qui redescend au parking.


Commentaires sur cette randonnée (33)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
anelor, 19/08/2019 16:34
Randonnée complétée le 28/07/2019 en 5h00

Jolie marche qui offrent de très jolis points de vue. Certains passages sont un peu raides mais courts. La traversée de la Rivière du Mât n'est pas évidente sans se mouiller les pieds. Il vaut carrément mieux enlever les chaussures et les remettre de l'autre côté :)

94aviator, 19/06/2019 12:04
Randonnée complétée en 3h20

faite le 15/06/2019
circuit fraîchement débroussaillé et parfaitement praticable .
Ne pas se laisser décourager par le large chemin bien raide du début en plein soleil.
L’arrivée en sous bois n’en sera que plus appréciable !
Quelques descentes en ravine. attention s’il pleut .
Nombreux goyaviers chargés de bons fruits bien mûrs ... miam 😋
un peu d’hésitation pour traverser à gué la rivière du mat. la trace GPS est utile .
belles vues à Trou Blanc

ticabri57, 17/06/2019 12:10
Randonnée complétée le 13/01/2019

Randonnée effectuée en janvier 2019. Très rapidement, on se rend compte que le parcours n'est pas forcément bien entretenu. Herbes hautes sur la première partie du parcours mais qui n’empêche pas la progression jusqu'à l'abri ONF, abri et alentours complétement laissés à l'abandon. La deuxième partie est plus intéressante mais le marquage du parcours est parfois trop faible. On a donc pas mal tâtonné en l’absence de balisage clair entraînant parfois des portions délicates (relevant parfois de l'escalade). Faire bien attention à la météo car on est amené à traverser des passages en eaux qui peuvent devenir dangereux.

Sophie M, 14/04/2019 20:48
Randonnée complétée

Refaite depuis le Bélier (voir comm de décembre dernier) mais avec 6 autres personnes. Sur une bonne partie, les jouvences, raisins marrons, corbeilles d'or etc. ont fortement poussé et ralentissent pas mal la progression, s'accrochent aux cheveux, aux habits, griffent. En faisant la boucle dans le sens horaire, on remonte la variante du GR et le balisage est plus visible, je n'ai eu aucun souci à suivre le sentier pourtant pas très dégagé. Donc à faire rapidement avant qu'il disparaisse complètement !!

Tiff45, 24/03/2019 22:13
Randonnée complétée le 24/03/2019 en 4h20

Rando faite ce jour dans le sens indiqué par Randopitons. Végétation très dense après la Mare d’Affouches, qui rend la progression difficile. Deuxième difficulté après la ravine Farla, le balisage est quasi inexistant. Le balisage rouge et jaune est très difficile à repérer, nous avons eu quelques difficultés à trouver notre chemin. A un moment, le sentier part dans une ravine. Cette dernière est à descendre, mais le sentier se retrouve très vite. Une fois à la rivière du Mat, remontez le lit jusqu’à un barrage naturel en roche. Traversez à gué, levez les yeux, vous verrez une échelle. Vous êtes sur le bon sentier !

Loïc Robert, 21/03/2019 21:40
Randonnée complétée le 21/03/2019 en 4h30

Super rando! La traversée sous les filaos et le bruit des différents cours d’eaux est agréable. Il y a beaucoup de végétation à certains endroits comme les autres l’ont dit mais rien d’insurmontable.

kevline, 21/03/2019 21:09
Randonnée complétée

Très belle randonnée ! (je m'étais trompé de sentier il y a 3 ans de ça à mare d'affouches pour me retrouver sur la route de gd îlet lol)
Les portions après mare d'affouches, végétation dense, mais ça va, attention au galabert qui si vous griffent bien, la plaie a tendance à 'lancer' plusieurs heures.
Le balisage après la ravine farla, ouvrez bien les yeux par moment. Mais rien de bien méchant. Pareil au moment où on arrive à la rivière du mât, on part en direction de trou blanc comme indiquer, à un moment il y a un grand pan de roches qui (la forme d'un tuyau), on regarde bien à gauche et on trouve l'échelle, c'est la suite.

C'est beau, sauvage comme j'aime, avec en prime la possibilité de se baigner :)
On a pris 1h30 bain+déjeuner et les pauses photos 1h facile.

Olivier GROS, 02/03/2019 17:40
Randonnée complétée le 02/03/2019 en 5h20

Belle boucle faite ce jour 👍. Cependant quelques portions avec une végétation dense rend la progression laborieuse.

Alain DURAND-OMARJEE, 02/03/2019 15:22
Randonnée complétée le 02/03/2019 en 4h30

Belle balade faite dans le sens suggéré par rando piton. Au départ la végétation a bien repoussé. Il faudrait parfois un coupe coupe. Le sentier est ensuite bien balisé jusqu’au retour où là à la descente vers la rivière et dans la rivière on se pert un peu. Il faut en fait descendre dans le lit de la petite ravine avant de retrouver le sentier qui descend vers la rivière. À nouveau, les peintures pour indiquer l’itinéraire manquent
Il faut en fait suivre un peu la rivière jusqu’a un endroit où on voit un espece de gué construit sur 3/4 de la rivière
Le sentier part de l’autre côté de ce gué
Mis à part ça on a vu de très jolies fleurs oranges et rouges (orchidées sauvage?),la végétation est luxuriante et on se fait accompagner par les oiseaux la vierge, les becs roses et les papangues

Fred84000, 26/01/2019 12:24

Faite le 19.01.2019 avec ma fille de 14 ans, dans le sens inverse de celui décrit dans la fiche ci dessus, 4h pour la réaliser.
La montée après traversée de Trou Blanc en direction de la ravine José puis jusqu'au col s'effectue sur un bon sentier pierreux, bien matérialisé. Pas de difficulté du coté de Grand Sable.
Par contre la végétation à bien repris dans la zone d'ilet Mare d'Affouches, je n'avais pas prévu le coupe coupe pour refaire le passage (vigne marronne par endroit) !
Itinéraire superbe et dans un endroit sauvage de Salazie. Certains jolis points de vue ont disparu en bord de sentier menant de Grand Sable à Mare d'Affouches dans une végétation ayant bien grandi depuis quelques années...

Randonnée ajoutée le : 01/10/2006