La Piste des Camélias et la montée au Piton Fougères

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h15
Distance 7.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1795 - 1641 m
Dénivelé positif 280 m
Dernière mise à jour 26/12/2018
Affiché depuis le 15/08/2018
Fermeture de la route du Tévelave
Attention, la RF du Tévelave est fermée pour longtemps en raison de grands éboulis. Pour randonner au Sentier des Ouvriers, on peut partir du village. Pour toute autre sortie au nord du Tévelave, venir par la Route Forestière des Longoses ou depuis Saint-Paul en direction du Maïdo et obliquer à droite sur la Route Forestière des Tamarins. Les éboulis étant importants, la fermeture risque s'éterniser.

Piton Fougères bientôt rebaptisé Piton Bringèle

Après les incendies du Maïdo et la repousse indisciplinée de la végétation qui a bouché bien des itinéraires, c'est un véritable plaisir que d'effectuer cette courte boucle familiale sans se faire griffer. Les pestes sont là, bien sûr, mais les pistes et chemins sont bien entretenus. Les chevaux semblent y passer souvent même sur l'étroit sentier qui grimpe au sommet du Piton Fougères. Des fougères, il y en a de moins en moins et ce sont les bringeliers qui ont repris le dessus avec les classiques longoses ; le piton pourrait même changer de nom tant il y en a. Seule la Ligne du Bras Mahot monte plus que la moyenne de la boucle. La piste herbeuse des Camélias semble plate tellement les pentes sont faibles. Le début de la balade s'effectue sous les tamarins des Hauts envahis de bambous calumets. Plus loin ce sont les acacias qui répandent leur odeur agréable. La montée au piton est courte mais elle peut être évitée en cas de fatigue en rejoignant directement le point de départ quand on marche sur la route. Si la Route Forestière des Tamarins comporte des dizaines d'emplacements de pique-nique depuis le Maïdo jusqu'au Tévelave, cette boucle propose des emplacements ombragés superbes et un peu éloignés de la route (voir § ci-dessous). Attention : en hiver les températures peuvent être très basses et il vaut mieux prévoir des vêtements chauds quitte à les porter dans le sac lorsque le soleil est plus haut (Photo 10).

La randonnée débute au tout début de la Piste des Camélias qui est très bien indiquée en face de la réserve d'eau située à droite de la route après la Ravine du Trou. Une barrière ferme la piste mais un escalier en planches de tamarin permet de franchir aisément le passage (Photo 1). La piste est recouverte d'herbe et bordée de beaux tamarins envahis de calumets (Photo 3). La haute pelouse est agréable à l'œil mais la rosée du matin a vite fait de détremper les chaussures. En cas de pique-nique, il vaut mieux partir un peu tard (10 h) afin que le soleil ait asséché le passage. Elle oblique à un moment sur la droite pour éviter la profonde Ravine des Poux qu'on ne peut pas voir dans la forêt de tamarins puis reprend vers le Nord. Certains radiers sont bétonnés pour maintenir le passage en bon état. On peut tourner à droite à la fin de la piste qu'on rencontre mais la Piste des Camélias se transforme en sentier qui longe les prairies et les clôtures, offrant de vastes panoramas sur l'Océan et la Saline les Bains (Photo 11). Le passage des ravines est plus délicat si la lave est glissante. Le sentier se poursuit après la Ligne du Bras Mahot mais il est de moins bonne qualité aussi est-il conseillé de bifurquer pour prendre la Ligne qui remonte assez fortement sous quelques cryptomerias, acacias ou tamarins jusqu'à la route Forestière des Tamarins. Bien que bétonnée et un peu passagère, cette longue route est très agréable entre ses tamarins qui procurent une ombre agréable mais on peut l'éviter aussitôt en tournant à droite après le Bras Mahot par une piste qui passe entre de nombreuses tables ou kiosques de repos. On bifurque à gauche à la première barrière et on rejoint à nouveau la RF. Comme le cheminement s'effectue à plat, c'est presque du repos. On peut voir de plus près les tec-tecs qui s'approchent ou les merles qui s'envolent plus rapidement. On passe au plus près d'une grande grotte sur la gauche de la route et on parvient très vite au pied du Piton Fougères. Le sentier démarre discrètement sous de grands mahots ou tamarins. Les longoses on envahi tout le sous bois mais les chevaux qui passent par là empêchent leur trop rapide prolifération. Attention où mettre les pieds lors de cette montée car, souvent, ce n'est pas de la boue qui peut faire glisser mais les déjections de ce plus vieil ami de l'homme. Une petite plate-forme marque le sommet occupé par une antenne de télécommunication entourée de grillage. Une piste remplace aussitôt le sentier. On marche sur un tapis vert de milliers de fraisiers mais il n'est pas conseillé de consommer les fruits insipides et peut-être pollués d'urine de rats qui peuvent être porteurs de leptospirose. On profite, lors de la descente, de superbes points de vue vers le Piton Rouge ou vers le Petit Bénare. Plus loin, c'est la grande retenue d'eau du Piton Fougères qu'on domine avant de la retrouver en suivant la piste qui traverse une région recouverte de joncs (Photo 22). Après une courte descente sur le béton, on rejoint une dernière fois la Route Forestière des Tamarins avant de retrouver, quelques dizaines de mètres sur la gauche le véhicule qui attend au début de la Piste des Camélias

Balises

Pas de balises. Quelques flèches vert clair

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre en direction du Tévelave puis poursuivre vers la Route Forestière des Tamarins (ou venir de la Route Forestière du Maïdo) - Rouler jusqu'à la Ravine du Trou et se garer près de la réserve d'eau ou au début de la Piste des Camélias (panneau) - Marcher sur la piste en coupant la Ligne des Camélias et en poursuivant jusqu'à la Ligne du Bras Mahot - Remonter la Ligne du Bras Mahot jusqu'à la Route Forestière des Tamarins - Marcher en direction du Tévelave jusqu'au pied du Piton Fougères et emprunter à gauche le sentier qui remonte à l'antenne du sommet - Poursuivre sur la piste qui redescend vers la réserve d'eau - Bifurquer à droite sur la Ligne des Eucalyptus et emprunter la route bétonnée qui redescend vers la RF des Tamarins - A la RF, tourner à gauche et retrouver le véhicule au début de la Piste des Camélias.

Les zones de pique-nique

L'idéal, pour cette boucle, est de se garer à l'aire de pique-nique proche de la Ligne du Bras Mahot (Idéogramme mauve sur la carte) et de partir par la route pour prendre la Piste des Camélias ou la montée au Piton Fougères puis de finir par la Ligne du Bras Mahot. Les kiosques ou tables sont très bien agencés, éloignés les uns des autres, répartis à l'ombre ou au soleil. Il y en a pour tous les goûts. Tout y est pour encourager à marcher durant 7 km quand on connait le coin ombragé où on pourra se reposer.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
MI Kawel, 26/12/2018 15:15
Randonnée complétée le 02/12/2018 en 2h20

Rando faite début decembre 2018, sympa et au frais, sans réel difficulté. Trajet voiture fait depuis 3 Bassins (depuis le sud=fermé pour cause d'éboulement). Sur la rando, attention tout de même après le virage en angle droit sur la carte (peu après la retenu d'eau), on perd la trace. Il y a beaucoup de végétation. Après 20 minutes de recherche j'ai rebroussé chemin pour reprendre la piste forestière situé plus haut et en parallèle de la RF. Elle redescend au bout de 20/25minutes, puis j'ai repris le trajet de la rando. Pas de difficulté particulière par la suite.

Plein Sud, 21/01/2017 19:11


L'endroit est toujours aussi agréable et peu fréquenté (un samedi ,il est vrai).
Toutes les pistes sont en -très- bon état, à l'exception de celle qui permet de rejoindre le sommet du Piton Fougères, envahie d'herbes hautes montant jusqu'au dessus du genou. La sente qui en redescend reste visible mais elle est très végétalisée et un coupe-coupe ne serait pas inutile. Pour ma part, j'ai opté pour un demi-tour après quelques minutes
d'effort. J'ai aussi tenté de repérer le départ du même sentier en contrebas du piton mais en vain. Ayant accédé à cette rando par la route forestière du Tévelave, je ne peux que recommander de faire le sentier des ouvriers en ce moment: la RF est superbement fleurie - comme rarement je crois-(hortensias, fuchsias,fleurs sauvages ...).De quoi donner des envies de randonner sur route !!

Caroline Hoareau, 03/12/2016 17:37

Randonnée sympathique par contre on a pas trouvé le début du sentier pour le piton fougère. On a commencé sur le début d'un sentier en passant une petite barrière mais la végétation trop dense nous a poussé à rebrousser chemin.

Randonnée ajoutée le : 01/08/2014