Le tour du Piton du Tremblet depuis depuis la RF33

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 8.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 625 - 119 m
Dénivelé positif 450 m
Dernière mise à jour 19/12/2018

Marcher près de la lave encore chaude

ATTENTION, Avertissement : Il est interdit de marcher sur les laves de la coulée de 2007 suite à arrêté préfectoral. Même si des sentiers existent tellement les marcheurs se succèdent pour aller voir de plus près ce récent vestige de l'éruption du siècle, cette fiche ne doit en aucune manière être considérée comme une incitation à enfreindre la loi et chacun prendra ses responsabilités.

Il est dangereux de marcher sur des laves récentes qui cachent des centaines de pièges ; les plus dangereux étant les tunnels de lave, plus ou moins profonds, dont le dôme peut tenir sous le poids d'une personne mais céder lorsqu'on est nombreux. Plusieurs effondrements entre 500 et 600 m sont là pour confirmer la fragilité du milieu. Il en va de même pour certaines cheminées sans fond où il sera impossible de retrouver vivante une personne ayant glissé en essayant de photographier le fond.
Cette randonnée peut s'effectuer en totalité sans enfreindre l'arrêté préfectoral en prenant soin de longer le bois sur l'étroit sentier qui monte au Piton Tremblet, de contourner le Piton en passant le plus possible à l'Ouest et en redescendant à la RN2 en longeant au plus près le Rempart du Tremblet. On aura ainsi effectué sensiblement la même boucle mais sans jamais marcher sur des laves récentes. Cette méthode évite les éventuels ennuis judiciaires mais empêche hélas de voir de beaux vestiges de cette magnifique éruption qui a tellement bouleversé le paysage du Tremblet et des Pentes du Grand Brûlé en 2007. De ce circuit plus réglementaire, on pourra s'octroyer quelques écarts afin de voir de plus près des cratères, puys, crevasses ou coulées de toutes les couleurs mais en veillant bien à revenir au plus vite en périphérie.

La boucle commence à la route nationale au début de la Piste forestière qui rejoint les coulées après un kilomètre de montée en pente douce. La piste est défoncée par endroits et seul un 4X4 pourrait rejoindre le parking sans encombre. Le sentier créé par les incessants passages de randonneurs débute à la fin de la piste et rejoint le nord du Piton Tremblet en longeant toujours au plus près la lisière de filaos et de fougères dans lesquels poussent des centaines d'orchidées bambou. La pente est parfois rude et les cailloux de lave ne sont pas toujours très stables sous le pied. Il arrive qu'on perde sur une dizaine de mètres la piste discrète. En cas de doute, toujours obliquer vers la lisière. Il faut près d'une heure d'effort pour atteindre une zone où des dizaines d'arbres sont couchés au sol dans un panorama digne d'une explosion atomique qui indique qu'on est proche du Piton Tremblet, d'ailleurs très visible sur la gauche. La route, plus bas paraît bien lointaine. Poursuivre vers l'ouest afin d'éviter les crevasses nombreuses sur la face nord du piton et se permettre une petite incursion sur un sol sans aspérités vers le sommet. De là on a une vue magnifique sur l'intérieur du cratère qui paraît recouvert de neige tant les lichens sont blancs et poussent drus (Photo 5). Du sommet, on a plusieurs choix possibles pour rejoindre le Rempart du Tremblet à une centaine de mètres. La meilleure et la plus sûre consiste à poursuivre par l'Ouest, dépourvu de fissures ou crevasses. Une fois au pied du Piton Tremblet il est possible de rejoindre la RN2 en longeant les nouvelles ravines crées par l'écoulement des eaux (Photo 23) ou les ravines Criais qui ont mis plusieurs semaines à retrouver un cours normal en 2007. Mais, à 270 mètres, deux petits puys semblent tendre les bras. On trouve ici un douzaine de puys étroits, profonds et très dangereux (Photo 22), des cônes, sculptures (Photos 21 & 25), tunnels effondrés, plaques aux couleurs chaudes, etc. qui méritent à eux seuls qu'on brave un peu les interdictions durant cinq minutes pour immortaliser ces chefs d'œuvre de la nature. Avant que la maréchaussée pointe son nez, vite, retour vers le fond de la Ravine Criais pour rejoindre la nationale. Le retour vers la route forestière n'a rien de désagréable car la Route des Laves traverse la coulée de 2007 et permet de beaux panoramas sur Kalapa et l'Océan.
Ne pas manquer, au passage, la lente acquisition des lieux par les arbres, arbustes ou plantes qui auront vite fait de recouvrir de vert cette zone encore très minérale. La plus impressionnante reconquête vient de ces belles orchidées bambou qui se trouvent souvent au sommet même du Piton Tremblet.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe puis au Tremblet - Traverser la Coulée de 2007 et se garer à la première piste partant sur la gauche - Suivre la piste puis le sentier qui la prolonge en restant constamment le long de la lisière - Contourner par l'Ouest le Piton Tremblet et rejoindre le Rempart du Tremblet - Descendre le long du rempart en utilisant le plus possible les nouveaux ou anciens lits de ravines jusqu'à la RN2 - Tourner à gauche sur la route pour rejoindre la piste forestière.
Les incartades à ce circuit officiel pour voir de plus près les vestiges des éruptions de 2007 s'effectuent sous l'entière responsabilité de celui qui s'y aventure.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Loïc Abadie, 19/12/2018 10:01
Randonnée complétée

Beaucoup de choses à découvrir encore ! Une photo d'un des tunnels visités, d'autres une nuit de pleine lune...

loup3586, 16/09/2017 18:37
Randonnée complétée le 16/09/2017 en 5h00

Randonnée faite ce jour par des randonneurs novice. Plutôt sportive et très facile à suivre lors de la montée au Piton Tremblet (chemin bien visible). La vue au sommet du cratère est magnifique. En revanche la descente demande plus d'improvisation dans le choix du chemin qui n'est que très rarement visible.

Richard Kempf, 15/09/2017 18:19
Randonnée complétée le 15/09/2017 en 3h50

Fait ce jour sans probleme!

Randonnée ajoutée le : 01/02/2014