La montée au Morne Langevin depuis Grand Coude

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 10 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2247 - 1176 m
Dénivelé positif 1150 m
Dernière mise à jour 27/04/2020

Bien se maintenir aux branches

Toutes les randonnées autour de Grand Coude sont agréables en raison des magnifiques paysages qui entourent ce village d'altitude. Hélas, les sentiers qui les traversent sont de plus en plus délaissés et c'est bine dommage. Depuis le village on aperçoit très bien le Morne Langevin et on trouve qu'il semble loin et haut. Il n'est pas très loin mais il est effectivement très haut, plus de 1000 mètres au-dessus du parking, sans compter les nombreuses ravines créant un surplus de dénivelé. La sortie permet de traverser une magnifique forêt primaire et de rencontrer toutes sortes d'orchidées ou d'épiphytes. Eviter d'amener des enfants à cause de la difficulté de la dernière partie et des quelques passages un peu dangereux en haut de la crête. Pour rejoindre le Pas des Sables, le sentier du Morne Langevin (celui qui est fermé mais très praticable, surtout pour rejoindre la fin du circuit officiel) n'est pas visible immédiatement. Il faut marcher sans danger vers le nord-est, à travers la zone semi-aride pour le rencontrer. La meilleure manière de ne pas se tromper de direction est de suivre une petite ravine jusqu'au sentier. Mais cette fiche prévoit uniquement la montée au Morne et une descente immédiate.

La randonnée débute au parking proche de l'église et de la pancarte du tour de Grand Coude avec de belles vues sur le Morne Langevin qu'on tente d'atteindre (Photo 1). Vu du point de départ, il n'est pas très impressionnant et semble se grimper sans effort. On déchantera dès le kiosque passé de moins de 100 m ! Le début du sentier est agréable car large et montant peu dans les prairies. On rencontre même des mulets qui broutent ici calmement (Photo 2). Sur la gauche la végétation masque très souvent les magnifiques paysages du fond de la Rivière des Remparts, aussi faut-il y jeter un œil avant d'entamer la montée. Heureusement on se rattrapera sans problème durant l'ascension. On commence à grimper de plus en plus sur des marches innombrables (Photo 3) et on laisse à droite le sentier des Trous de Cissia. Quelques cryptomerias marquent la fin de la première partie et annoncent le kiosque, réservé aux pique-niqueurs sportifs (Photo 4). Il doit y en avoir de moins en moins car l'endroit semble abandonné, surtout depuis que le coupe-feu n'est plus entretenu. C'est dommage, il représentait près d'un quart de la boucle du tour de Grand Coude devenu quasiment impraticable. Profiter des fanjans qui entourent le kiosque car les prochains seront noyés dans la forêt primaire (Photo 5). A partir de ce kiosque commence le jeu de piste qui consiste à prendre le bon sentier sans se tromper ou s'égarer sur toutes les traces rencontrées (voir § ci-dessous pour les détails). Des commentaires font état de débuts de travaux pour la remise en état de cette montée d'anthologie. Dès le départ, les yeux portent sur tout ce qui borde le sentier. C'est déjà le festival des racines et des troncs tortueux (Photo 6) ou des branches en travers qui obligent à se baisser ou enjamber (Photo 7). Comme toutes les forêts primaires, les épiphytes sont partout et empêchent de reconnaître les arbres d'un seul coup d'œil mais c'est un plaisir que d'observer cette nature (Photo 9). Il faut enjamber des troncs, passer des ravines (Photo 10), grimper fortement par endroits et souvent se maintenir aux branches (Photo 11). La longue portion qui va jusqu'à la fin de cette belle forêt primaire monte un peu plus mais reste encore assez facile. Il faudra passer 14 ravines depuis le kiosque pour débuter réellement les difficultés. Une fois la dernière ravine franchie on attaque la partie la plus sportive du parcours. La pente y est toujours forte et le sentier étroit mais les panoramas vont se multiplier en direction du Piton des Neiges qui commence à dépasser à l'horizon (Photo 12). Les plus beaux sont sans aucun doute ceux vers Grand Coude et la vallée de la Rivière des Remparts (Photo 13). La forêt a disparu et les branles verts ont pris le relais. Le terrain est beaucoup plus rocheux et quelques failles, blocs basaltiques ou grottes font leur apparition (Photo 14). Certains passages sont presque acrobatiques et demandent de l'attention pour éviter la chute (Photo 15). Deux échelles viennent faciliter le franchissement de gros blocs rocheux dont une un peu trop courte qui s'atteint après quelques contorsions en tenant fermement la sangle qui la maintient (Photo 17). Les branles verts sont encore forts et vigoureux (Photo 18), mais vont diminuer de taille au fur et à mesure de la montée pour finir rabougris par le froid et les vents sur le plateau du Morne Langevin. On a maintenant de superbes panoramas sur le Bras de Mahavel et le Barrage couvert de filaos (Photo 16). La fin de la montée nécessite également les mains pour se retenir aux branles malgré le semblant de marches creusées dans le sol (Photo 21). On devine de mieux en mieux le sommet plat du Morne Langevin qu'on atteindra bientôt (Photo 22). Quand on se retourne, on est impressionné par le chemin parcouru en longeant la crête (Photo 23). On arrive enfin au bord du rempart et le terrain devient immédiatement plat sur l'ensemble du morne recouvert d'une végétation plus courte que celle rencontrée depuis Grand Coude (Photo 25). L'effort violent est terminé et on peut tout à loisir contempler les paysages et revoir le circuit pratiqué (Photo 26). Si on traverse le Morne Langevin en venant du Pas des Sables, il sera plus difficile de trouver le début du sentier mais un rocher tout proche a été surmonté de quelques cailloux et d'une grande branche bien visibles d'assez loin, en espérant que ce modeste cairn restera en place pour aider les prochains randonneurs (Photo 27). Les vues sur les remparts, Grand Coude, la Vallée de Roche Plate et Mahavel ou le Piton des Neiges sont nombreuses et viennent agrémenter cette randonnée sportive qui permet de découvrir également la forêt primaire de Grand Coude parcourue par les chasseurs de larves de xylophages qui laissent derrière eux de nombreuses traces d'arbres déchiquetés au coupe-coupe. Attention d'ailleurs à toute trace "suspecte" qui peut obliger à un détour ou se retrouver face à de la végétation sans possibilité d'avancer. Ceux qui ne poursuivront pas vers le Pas des Sables se rendront compte que le plus difficile n'a pas été accompli car c'est la descente qui présentera le plus d'occasions de chutes ou de glissades.

Balises

Pas de balise mais quelques rubalises ci et là.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

A Saint Joseph, prendre la direction de Grand Coude - Se garer peu après l'église de Grand Coude sur le parking - Suivre la piste en direction du rempart de la Rivière des Remparts - Obliquer à droite sur le sentier qui longe le rempart et les prairies et poursuivre jusqu'au kiosque près du sentier de découverte - Emprunter le sentier qui pénètre à gauche sur le sentier de découverte - Au premier embranchement (15 m) reprendre à gauche sur un sentier étroit et bifurquer à droite après la traversée de deux minuscules ravines sur un sentier qu'on ne quittera plus jusqu'au sommet du Morne Langevin deux heures plus tard (voir plus bas la description) - Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Il est bien sûr possible de continuer sur le Morne Langevin jusqu'au Pas des Sables et de récupérer un véhicule ou poursuivre la randonnée sur les nombreux sentiers de la région.

Une journée sportive consiste à traverser la Plaine des Sables et à descendre à Grand Galet par Grand Pays. Arrivé à Grand Galet, prendre le sentier qui remonte vers Grand Coude et retrouver le véhicule à l'église.

Comment ne pas se perdre au départ du sentier du morne

En arrivant au kiosque en venant de Grand Coude, marcher 15 pas sur le coupe feu et tourner à gauche sur le sentier de découverte (Vignette1), indiqué par une pancarte en bois. A la première bifurcation, 20 pas plus loin, reprendre à gauche en direction du rempart en laissant à droite le sentier de découverte (Vignette 2). Marcher jusqu'à une petite ravine, la traverser puis bifurquer à droite 5 pas après la ravine (Vignette 3). Longer cette ravine sur 5 ou 6 mètres puis poursuivre pour rejoindre un peu plus loin (70 mètres environ) une autre petite ravine. La traverser également puis récupérer à droite le petit sentier, très discret, (Vignette4) qui la longe durant une dizaine de mètres puis pénètre dans la forêt de bois de couleurs. Attention : ce dernier croisement est très discret car le sentier de gauche est bien mieux marqué que celui de droite. Le sentier commence pour ainsi dire dans la ravine. Entre le kiosque et le dernier croisement, il y a moins de 150 m ; inutile donc de poursuivre sur des longues distances un sentier qui aboutira certainement par un cul de sac, 200 mètres plus loin.


Commentaires sur cette randonnée (16)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Jacques K, 02/06/2020 08:14
Randonnée complétée

fait le 30/05/20, les travaux avancent bien. 3 échelles neuves et bien solides ont été installées.

Christian Léautier, 26/02/2020 18:03
Randonnée complétée le 19/03/2016 en 4h00

Ce sentier "marron" est il ouvert comme le laisse à penser le site ONF ? il devait être réhabilité jusqu'en mai 2021 . Les travaux ont ils été terminés plus tôt que prévu ? L'ONF ferme beaucoup de sentiers mais il serait bien aussi de préciser les (ré)ouvertures pour donner le feu vert aux "randopitonneurs ". Idem la traversée du Grand Brûlé ?????

michelM, 29/09/2019 17:37
Randonnée complétée le 29/09/2019

fait ce jour . sentier bien aménagé avec la traversée de la belle foret primaire. attention à la première échelle…. délicate à passer. En résumé, rando assez sportive avec de magnifiques paysages.

elow94, 11/09/2019 16:15
Randonnée complétée le 11/09/2019 en 5h10

Randonnée effectuée ce jour, le sentier est en rénovation jusqu'à mai 2021 et en théorie fermé... Mais très praticable, bien balisé, sauf la boucle finale sur le plateau où il faut éviter de trop s'éloigner, au risque de ne pas retrouver le sentier ! Très sport et vertical, 2 échelles plus ou moins fixées, donc parcours qui n'est pas à la portée de tous.

liponin, 07/12/2018 12:35
Randonnée complétée le 06/12/2018 en 9h00

Rando faite le 6/12/2018 par temps beau et sec. Le point de vue du morne vaut largement le coup, belle vue sur le volcan et les deux vallées (celle de Langevin était bouchée pour nous par les nuages, on ne peut pas tout avoir...).
Par contre la progression est très difficile : on a trouvé sans peine le début du sentier après le kiosque grâce à la description détaillée. C'est après que les choses se gâtent, après les 2 ravines décrites et avant la partie en pente raide (soit plusieurs km) : à beaucoup d'endroit le sentier est peu visible, des embranchements où la trace la plus visible ne mène nul part et où la bonne trace est à peine visible, bref on s'est perdu plusieurs fois. Ne pas compter sur les ru-balises, peu nombreuses dans cette partie. Par contre dans la partie plus raide qui monte au rempart du morne, le sentier est bien visible et les rubans nombreux (heureusement parce que c'est raide!)
On a mis près de 6h à atteindre le sommet du morne (avec les temps d'errements...)

Merci à randopitons de nous donner accès à des randos hors sentiers battus, le site est très fonctionnel et donne envie d'aller partout!

rde, 09/08/2018 19:06
Randonnée complétée le 09/08/2018

sentier non balisé , pas entretenu....bref difficilement praticable

samuel97429, 18/06/2018 16:11

Je me suis perdu 3 fois dans la forêt de mars à juin au dessus de Grand Goude sans portable + trace+gps c'est la galère! C'est de ma faute je suis encore à l'ancienne mais avis aux amateurs !
1 er fois heureusement j'ai rencontré Pascal Blanc un trailer qui m'a montré le bon départ du sentier de montée pour aller au Morme Langevin ( j'ai fais une boucle en redescendant sur Grand Galet et remontée par sentier tarzan)
2 éme fois en partant de chez moi petite ile je me suis perdu (seul sans rien) il a fallu que je fasse demi tour en passant par le sentier ilet Dimitile puis plaine des Grégues )
3 éme fois Petite ile plaine des Grégues rivière des remparts nez de boeuf piton textor oratoire sainte thérèse Morne Langevin sentier ilet dimitile plaine des remparts plaine des Grégues Petite ile ouf : je me suis reperdu en bas de la forêt au dessus de Grand Goude (dans ma tête le sentier allait être + facile à trouver et non)

impression sur le sentier Morne Langevin Grand Goude sentier dangereux si humide et glissant (bord de crête) beaucoup plus à la descente qu'à la montée, fermé donc non entretenu (plantes jusqu'au genoux en bas donc on ne voit pas ou on met les pieds) ni par la mairie ni par l'onf dommage car il pourrait être superbe s'il était entretenu et balisé
impression sur le sentier ilet dimitile : cela plusieurs fois que je le pratique il est de + en + sauvage et en éboulis parfois il n'y a plus de sentier, par temps humide il peut être assez glissant, les branches sont nombreuses en haut et une échelle commence à être très abimée
dommage car il pourrait être superbe s'il était entretenu et restauré
Par contre le corymbis (sauf éboulis de février ) restauré pour le relais zembrocal ( ou relais du course du
grand raid) tout comme le sentier de descente de la plaine des Grégues à la rivière des remparts que j'ai descendu et monté avant la restauration sont superbes car refait.
Donc le réaménagement Grand Coude Morne Langevin niet !
a+
samuel

orando974, 06/08/2017 10:42

Un projet de réaménagement du sentier reliant Grand Coude au Morne Langevin organisé par le département va voir le jour courant 2017. Paroles de la Vice-Présidente délégué à l'environnement issue du magazine "Sentier 2017".

JPG, 17/07/2017 17:37

Après étude avec photos et trace GPS : Départ 6h30, kiosque 7h05, Bras Dimitile 7h50 (mais je connais les sentiers que j'ai parcourus maintes fois), sommet 9h50 - Retour en 2h20 ; soit un total de 5h40. Comme la végétation a peut-être envahi et que plusieurs commentaires parlent de temps supérieurs, je rajoute une heure et passe la fiche à 6h30. Merci pour vos commentaires toujours constructifs.

Mélanie.L, 16/07/2017 17:25
Randonnée complétée le 15/07/2017 en 9h00

Très belle randonnée, raide et assez boueuse par endroit, prendre garde aux glissades en descente! Pour trouver le bon chemin suivre effectivement les rubalises rouges et blanches à partir du kisoque jusqu'au sommet elles sont indispensables et très bien placées !
En revanche, en tant que randonneurs entraînés nous avons mis 9h A/R (dont une bonne partie de nuit car nous sommes partis tard et que nous étions partis sur les 5h30 annoncés) donc je suis plutôt d'accord avec le précédent commentaire (Gogoprez) qui annonce 7/8h A/R pour des bons marcheurs.
Une randonnée engagée, avec de jolis point de vue qui vaut le détour !

Randonnée ajoutée le : 01/10/2012