Le tour complet de l'Etang Salé les Bains depuis l'échangeur des Avirons

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h45
Distance 14.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 70 - 0 m
Dénivelé positif 80 m
Dernière mise à jour 03/11/2019

Un peu de savane pour beaucoup d'eau salée

Un simple coup d'œil à la carte de la Forêt de l'Etang Salé permet de comprendre qu'un habitant du village peut marcher toute l'année dans les environs avant d'avoir parcouru tous les sentiers qu'on y dénombre. Deux circuits avaient déjà été insérés au site afin d'en montrer des exemples. Celui-ci diffère un peu des précédents car il traverse une bonne partie de la forêt sableuse ou de la savane mais longe assez longuement le littoral pour gagner (comme on le dit à la Réunion) un peu de brise marine et de superbes paysages basaltiques sur lesquels viennent se briser les vagues. Même durant l'hiver austral la région est surchauffée et il est indispensable de prévoir beaucoup de boisson. On traverse tout d'abord une partie boisée d'essences qui supportent la chaleur et le manque d'eau sur des pistes ensablées ou couvertes de cailloux. La deuxième partie longe le littoral, tantôt sur du sable gris ou noir, tantôt en bordure de falaise avec l'assurance de voir de belles vagues. La troisième partie pour rejoindre et passer le Piton Reinette est quant à elle couverte de savane où des troupeaux viennent régulièrement chercher les herbes maigres qui arrivent à y pousser. Il faut dire que toute la région est recouverte de sable et qu'on trouve difficilement sol plus perméable.

La randonnée peut débuter n'importe où car on coupe ou longe plusieurs routes toutes pourvues de parkings. Le parcours ci-dessous a été reconnu à partir de l'échangeur des Avirons. La piste forestière des Tamarins, récemment construite, longe au plus près la voie rapide (photo 1). Le passage est large et facile, la circulation inexistante car réservée au service. Elle est bordée de la végétation classique de ces faibles altitudes brûlées par le soleil (photo 2). Le seul inconvénient provient du bruit des véhicules roulant à vive allure sur la voie rapide. A la fin de la piste, un sentier de très mauvaise qualité rejoint le pont de la Ravine Mila qui permettra plus tard de franchir la route pour rejoindre l'océan. Pourtant, il vaut mieux éviter de le suivre et il est préférable de prendre à droite la piste qui remonte plein est avant de repartir vers la gauche sous de nombreux eucalyptus. On parvient bientôt à une bifurcation vers la droite entourée de nombreuses ruches. Après avoir regardé le travail des abeilles, prendre à gauche pour la seule difficulté de la boucle et un brin d'aventure de 50 mètres. Une piste, encore marquée sur la carte IGN donne la bonne direction malgré les plantes qui l'ont envahie. Quand elle disparaît, on voit le pont quelques mètres plus loin sur la gauche. Le sol est recouvert de grandes herbes et rejoindre le fossé s'avère facile. On descend dans le fossé rocheux (Vignette de la photo 1) puis on traverse sous la voie rapide. De l'autre côté, ne pas réfléchir et suivre les cailloux de ce qui peut être une ravine en cas de fortes pluies. On se retrouve en quelques mètres devant des cabanes rustiques en planches et palettes, devant correspondre à un camp de tir paint-ball ou flash-ball (photo 3). D'ici, on aperçoit la mer et il suffit de tranquillement rejoindre le pont de la Ravine Mila sur l'ancienne RN et passer dessous pour arriver à la longue plage de sable gris de l'Etang Salé (photo 4). Le risque est grand de remplir les chaussures de sable mais c'est également un plaisir de marcher sur une plage déserte si on a pensé à partir tôt. La plage est large, bordée de filaos et permet toutes sortes de découvertes (photo 8). Certains, trop proches des vagues sont régulièrement déracinés avant de tomber définitivement un jour de cyclone (photo 6). Ceux que la marche rebute à cause du sable, rejoindront le sentier discret et non entretenu qui court sur le talus entre la plage et la route et rejoint le rond-point à la fin de l'avenue Octave Bénard. La plage est surtout fréquentée au plus près du village où l'on trouve plus facilement l'ombre des filaos (photo 7). C'est également la petite portion protégée du lagon qui attire les baigneurs. Franchir tout le village en longeant la côte au plus près s'effectue sans difficulté à marée basse. Par marée très haute ou fortes vagues, ne pas hésiter à suivre l'avenue Octave Bénard qui traverse tout le village. On passe ainsi près du Bassin Pirogue (photo 9) ou du seul parc à huitres tenté sur l'île (photo 10). Le but est de retrouver le sentier littoral qui mène à Saint-Pierre. Il est toujours agréable et serpente entre des filaos-bonsaïs qui n'ont jamais pu se développer à cause de l'air marin et du vent (photo 11). On peut flâner sur les roches qui servent aux pêcheurs allant taquiner les poissons de roche. On peut y trouver de belles grottes ou sculptures naturelles (photo 12) et surtout de magnifiques bassins peu connus qui s'atteignent en quittant le sentier. Le sentier s'aplanit, devient sableux à travers une végétation variée constituée d'épineux et jeunes acacias (photo 13). Il arrive au parking toujours complet du Gouffre entouré d'aloès et de quelques touffes de bougainvillées (photo 14). Les touristes qui s'arrêtent là pour quelques minutes viennent surtout voir le gouffre et les croix fleuries qui le bordent (photo 15). Tous ne marchent pas sur ce sentier de chaque côté de la faille battue par les vagues pour découvrir toutes les merveilles de la nature. La mer n'y est jamais trop forte mais les vagues sont toujours présentes (photo 16). On peut s'aventurer sur la bande de basalte pour s'approcher de beaux bassins du côté de la Roche aux Oiseaux mais gare à la chute (photo 17). Sur la côte souvent venteuse, on remarque les filaos rabougris qui ont beaucoup de mal à prendre de la hauteur dans les embruns salés (photo 18). Il est possible à tout moment de partir vers la gauche et rejoindre la piste cyclable qui est parallèle à la route (photo 19). Mais la chaleur y est particulièrement palpable par rapport au bord de la falaise et il vaut mieux continuer à longer le littoral. Plus loin, on rencontre un champ de sculptures mais d'une autre nature : c'est, sur une centaine de mètres, une série ininterrompue de cairns de galets plats placés dans tous les lieux possibles (rochers, arbres, bord de sentier : photo 20). Une occupation originale qui a moins dénaturé le paysage que les bouteilles vides qu'on y voit habituellement. Une autre manière de faire ressortir la nature ? (photo 21). On peut ainsi poursuivre vers l'Etang du Gol mais ce circuit a déjà été décrit pour rejoindre Saint-Pierre. Bifurquer un peu plus loin vers la gauche et rejoindre une piste sableuse qui longe la piste cyclable passant sous le pont de la RN1 (photo 22). Franchir la route et marcher en direction de l'entrée du golf qu'on délaisse. Les pistes sont très nombreuses dans cette savane aux herbes courtes parcourues par les troupeaux (photo 23). Suivre les balises de couleur orange et ne plus les perdre jusqu'à la fin proche de la boucle. On passe ainsi entre le Piton Reinette qui est une véritable colline de sable gris et le Piton Rouge (un de plus) reconnaissable à son immense cratère recouvert de végétation. On utilise des pistes toujours faciles sans montées au milieu des herbes (photo 25). On s'éloigne plusieurs fois de la voie rapide pour y revenir aussitôt. A un moment, on rencontre une piste cyclable très proche d'une piste piétonne (trait pointillé bleu sur la carte). La fin du trajet alterne pistes larges bordées de végétation (photo 26) et sentiers en bon état, presqu'à plat (photo 27) et un dernier dans les langues de belles-mères et le sable pour rejoindre la route puis le parking du début de boucle.

Balises

Panneaux fléchés un peu partout

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre sur la route des Tamarins puis rouler jusqu'à l'Etang Salé - Prendre l'échangeur de l'Etang Salé les Hauts, le Tévelave et les Avirons puis se garer à la sortie du rond-point, au plus près du départ - Traverser la route jusqu'au départ de la Piste des Tamarins qui longe la Route des Tamarins - Marcher jusqu'au bout de la piste puis bifurquer à droite puis à gauche 200 mètres plus loin pour reprendre une piste qui se termine à des ruchers - Aux ruchers, prendre à gauche sur la partie la plus délicate de la boucle et passer le tunnel sous la route pour rejoindre le littoral en passant près d'une aire de flash-ball -Suivre la plage jusqu'à l'Etang Salé, contourner le village par les rochers et retrouver le sentier littoral qui longe les roches basaltiques - Passé une aire dédiée à des dizaines de cairns de galets, prendre sur la gauche pour attraper le piste en terre qui longe la piste cyclable - Marcher sur cette piste jusqu'au pont qui permet de rejoindre le golf et Croc Parc - Obliquer à gauche après le pont puis suivre le plus longtemps possible les balises orange puis rejoindre la piste piétonne ou cyclable venant de l'Etang Salé - Marcher jusqu'à la traversée de la route mais bifurquer à gauche avant la traversée pour suivre le sentier qui ramène au parking, fin de la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Ousarsiph2, 18/08/2019 18:00
Randonnée complétée le 18/08/2019 en 4h40

Boucle faite ce jour dans le sens inverse à celui de la fiche. Comme Pauline 2 j'ai mis une heure de plus que le temps indiqué (pauses comprises toutefois) car j'ai voulu suivre la trace au plus près et il y faut une certaine attention. Je me suis toutefois permis de rejoindre la mer peu après la station d'épuration. Ça rallonge un peu mais c'est plus agréable que de suivre la route. Attention, à marée haute on se mouille les pieds, sans danger, en longeant les maisons du bord de mer de l'Etang Salé même si d'étroits murets accolés aux propriétés permettent de passer. Effectivement plus vraiment de sentier après le passage sous la route des Tamarins en direction des ruches absentes mais difficile de se perdre quand même.

Pauline 2, 16/07/2019 09:04

Belle balade faite le 14/07. Très agréable du fait de la diversité des paysages: forêt, bord de mer, flânerie dans le village de l'Etang-Salé, savane. Très chouette. En revanche, nous avons mis une bonne heure de plus que le temps indiqué à cause des difficultés de repérage du sentier à plusieurs endroits. Quelques précisions pour ne pas trainer autant que nous: pas de sentier du tout pour rejoindre le passage sous la route des Tamarins au niveau des ruchers (qui d'ailleurs n'y étaient plus, seulement des palettes destinées à priori à les poser). Nous sommes passés par le tunnel avec un tag d'abeille pour ressortir effectivement dans la zone de flash-ball.
La zone avec les cairns est bien après le village, juste avant le gouffre ( il faut être déjà engagé sur le sentier du littoral).
Enfin après le tunnel pour rejoindre le golf/ croc-parc, nous nous sommes engagés sur la route forestière puis environ 50m plus loin, à gauche, il y a les marques oranges. Après elles sont difficiles à suivre, mais en traversant la savane, qui est superbe d'ailleurs, et en allant vers le piton nous avons retrouvé ces traces, puis reperdu, puis retrouvé...bref il y a beaucoup d'embranchements sans indication...donc on s'arrête on hésite, on repart...mais au final, on ne prend pas beaucoup de risques car il y a beaucoup de façons de rejoindre le parking.
Malgré toutes nos hésitations nous avons beaucoup aimé cette sortie que nous referons avec plaisir.

Tulipe, 03/07/2019 08:51

C’est une belle randonnée, facile. Par contre il faut télécharger l’itinéraire car le parcours n’est pas balisé et pas facile de se repérer.

Aurquent, 05/05/2019 12:41
Randonnée complétée le 03/05/2019 en 4h00

Le sentier pour accéder à la ravine Mulla est inexistant. Nous avons coupé par un sentier non tracé pour accéder au pont des tamariniers en revenant légèrement sur nos pas.

Isabelle Caillot, 15/04/2018 15:31
Randonnée complétée le 15/04/2018 en 4h00

La piste pour descendre au paint ball et à la ravine Mulla est quasi inexistante. On arrive encore à la suivre mais très difficilement.

Stéphane, 03/03/2018 13:51
Randonnée complétée le 03/03/2018 en 2h50

Fait le 03/03/2018 on l'a fait en sens inverse et pour le repas on s'est arrêté au snack près des plages après cela nous avons écourté la ballade par le camping au lieu de rejoindre la Ravine Mulla.

Chricaro, 28/04/2016 13:24

28 avril 2016
Belle promenade, aucune difficultés, balisage tout le long du parcours.
Il y a moyen de faire une pause en ville pour une glace ou un rafraîchissement local lol

Randonnée ajoutée le : 01/01/2015