3 randonnées courtes dans le Grand Brûlé

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 8.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 116 - 10 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 03/04/2019

Pour remplacer la traversée du Grand Brulé

Pour des raisons techniques, les trois traces ont été regroupées en une seule, créant une longue randonnée. En réalité, on se gare au plus près des points de départ et on n'effectue que les portions qui nous intéressent.

Comme on peut le lire en visitant la fiche sur la traversée du Grand Brulé, on a trop de difficultés pour randonner désormais sur le Sentier des laves, totalement abandonné par l'ONF. C'est dommage car ce sentier permettait de traverser de nombreuses zones très différentes dans cette région si particulière recouverte de plusieurs sortes de laves ainsi qu'une végétation soumise depuis des siècles aux aléas des éruptions volcaniques. Les deux kilomètres recouverts par la coulées de 2007 n'encouragent sans doute guère les autorités à investir dans la réfection d'un sentier dont la seule vocation sera d'être emporté par une prochaine éruption.
Ces trois courtes sorties donnent l'occasion de compenser en pénétrant dans le même milieu et de fouler à nouveau du pied des coulées de lave plus ou moins anciennes. Bien évidemment, elles s'organisent pour être effectuées le même jour et peuvent se combiner avec une boucle qui utilise une plus longue portion du Sentier des Laves.

Les trois randonnées débutent le long de la RN2 ou des parkings sont disponibles près des lieux de départ des traversées de lave. Les trois portions débutent par une piste qui se continue par un sentier dans le bois ou sur les laves. Aucune difficulté de cheminement ; le seul danger pouvant provenir d'une éventuelle chute sur les gratons très coupants. Il faut donc bien regarder où mettre les pieds.

Itinéraire 1 : La coulée de 2002 de la RN au Grand Cap.
Proche de la coulée de 2002, la piste commence dans les bois de goyaviers et les grandes fougères puis se poursuit sur les laves de gratons (Photo 1) jusqu'à mi-pente. Un petit sentier prend le relais (Photo 3) et il faut faire demi-tour à la falaise abrupte sur l'océan. Les pêcheurs longent la falaise, surtout vers le Nord (Photo 4). Au retour, laisser la piste à droite et filer vers la route par le sentier qui remonte sur la lave.

Itinéraire 2 : de la RN 2 au Brisant
Egalement facile à trouver, cette piste débute dans la verdure (Photo 10) pour se terminer dans la même végétation. En regardant de plus près on remarque le sentier des Laves qui file vers la mer puis vers le Nord. On peut le suivre tant qu'il est aussi correct que cette portion (Photo 11). Au retour, à la fin de la piste, on remarque également l'autre départ du Sentier des Laves vers le Tremblet. On peut le suivre mais il est moins bien conservé que l'autre (Photo 14). Demi-tour par le même itinéraire.

Itinéraire 3 : la Coulée de 2000 et de 2007 par la piste forestière
C'est la seule piste correcte qui part sur la gauche après la coulée de 2007. On suit tout d'abord une piste forestière de plus en plus dégradée qui se termine par un grand parking. La piste se poursuit depuis ce parking et se termine rapidement contre la coulée de 2000. On retrouve à quelques mètres un petit sentier dans les laves qui remonte les pentes de la coulée de 2000 (Photo 17) et plus haut celle de 2007 (Photo 20). A la fin du sentier, il n'est pas trop dangereux de s'aventurer plus loin en longeant l'orée de la foret domaniale de l'Enclos du Volcan. Les plus courageux effectueront même le tour complet du Piton Tremblet issu de la furie de la coulée de 2007. Demi-tour par le même itinéraire.

Particularités

Balises


Rien ou rares balises blanches

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Sainte Rose puis à Bois Blanc en venant du Nord ou au Tremblet en venant du Sud - Repérer sur la carte ci-dessus le départ des trois pistes, se garer près du début et effectuer les aller-retour comme décrits plus haut.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Philippe Pascal, 10/11/2019 18:20
Randonnée complétée il y a 4 jours en 0h40

Une petite ballade bien sympa effectuée ce jour mais non répertoriée ici. Se garer au parking de la Vierge au parasol. Continuer 100 M environ sur la route en direction du tremblet. Prendre la route forestière sur la gauche à hauteur de l'autel saint expedit. Continuer jusqu'à la mer. Prendre à gauche le petit sentier sur 300 M environ puis remonter dans les scories sur un sentier bien tracé jusqu'à la route. Beaux points de vue, bassins et même une gorge formée par la coulée de lave !

@reunionisland, 27/10/2019 21:45
Randonnée complétée le 26/10/2019 en 4h00

On est juste allé voir l’éruption du volcan, deuxième pour moi et toujours un grand spectacle.

Plein Sud, 03/06/2019 19:37


Fait l'itinéraire 3 en complément de ma sortie à Bois Blanc.J'étais d'ailleurs assez loin de me douter qu'il existait une trace dans ce secteur du Grand Brûlé ... Le parcours est vraiment scindé en deux parties avec cheminement sur piste, puis sur les anciennes coulées. La piste est peu agréable du fait d'une végétation un peu envahissante (pas de quoi non plus batailler, un peu de slalom suffit pour trouver
le passage le plus confortable) et à cause de la végétation calcinée qui la borde (dernier incendie en date dans le Grand Brûlé; du moins je le suppose).On arrive ensuite sans transition sur les anciennes coulées. Les conditions n'étaient pas optimales pour moi, mais le décor reste toujours aussi chaotique et impressionnant.
L'itinéraire 1 (parcouru il y a environ 2 mois, par grand beau temps) m'a par contre laissé un souvenir impérissable. Aussi beau que sauvage, dominé par les Grandes Pentes et le Piton de Crac... somptueux! Gratons colonisés par une "rivière" de lichens, fougères et filaos en bord de mer, composent ici un superbe tableau dans lequel (magie du moment) surgirent trois paille-en-queues comme pour saluer mon arrivée ! Plus prosaïquement, il y a une bonne chance qu'ils nichent à proximité... A noter également qu'un sentier dans la dernière partie de l'itinéraire part sur la droite. On peut faire un aller-retour avant de reprendre la piste qui s'achève à hauteur d'une petite plate-forme, mais qui est prolongée par un petit sentier à ne pas louper sur la droite.

waro, 05/03/2016 11:55

plus moyen de télécharger en pdf?? contact en pv si vous avez des infos svp...

Randonnée ajoutée le : 01/02/2013