Randonnées par région
Publicité
Statistique en temps réel
Vous êtes 52 randopitonneurs connectés.
  • Réunion: 34
  • France: 17
  • États-Unis: 1
S'informer des sentiers fermés
Les bons numéros à connaître
Secours depuis un GSM 112
Maison de la Montagne 02 62 90 78 78
Météo Réunion 08 36 68 00 00
Sentiers fermés 02 62 37 38 39
Point Cyclone 08 97 65 01 01
PGHM 02 62 930 930
Randopitons en chiffres
  • 38744 membres
  • 8963 commentaires
  • 677 randonnées
  • 212 randonnées familiales
  • 3748 heures de marche
  • 7568 km cumulés
  • 391 km de dénivelé positif
  • 470 panoramas
  • 460 cascades
  • 117 grottes
  • 24 étangs
  • 93 arches
  • 95 bassins
Nouvelles
25 juil.
2020
NOUVELLE CARTE IGN

Peut-être avez-vous remarqué les nouvelles cartes IGN ? (Plus...)

05 juil.
2020
NOUVEL EBOULIS DANS LE FOND DE LA RIVIERE DE L'EST

Ce n'est pas du tout le moment d'aller dormir dans l'abri ! (Plus...)

26 juin
2020
DE SAINT-PIERRE A SAINT-BENOIT PAR LE RAIL

Retour sur les randonnées empruntant le tracé du chemin de fer de La Réunion (Plus...)

02 juin
2020
LES DERNIERES BONNES NOUVELLES

Grâce à vos commentaires, on collectionne les bonnes nouvelles sur l'état des sentiers (Plus...)

Les randonneurs s'expriment

Tads, 04/08/2020 16:13 - Le tour du Pic Adam à partir du Bois de Nèfles

Une très belle balade avec les enfants. La montée par le chemin à droite du panneau d observation comporte quelques passages glissants, très étroits et dangereux pour les petits enfants. Sinon la vue du pic est à couper le souffle.

Christian Léautier, 04/08/2020 14:58 - Les cascades et l'Îlet du Bas des Salazes avec retour par le GRR1

Refait ce jour 3/08/2020 et totalement d'accord avec le commentaire de Patocao passé il y a 2 mois. Je conseille pour démarrer et éviter les blocs de la ravine qui peuvent d'entrée décourager, de monter sur la murette le long de la D 242-photos 1 et 2 du site -la longer jusqu'au bout à droite et donc monter en rive gauche au départ. Vu le fil électrique dont parle markus dans son commentaire du 11/11/2019 (qui n'a donc pas disparu, et tant mieux pour s'agripper) .Pas de problème jusqu'à la kaz de l'ilet mais ensuite le GPS d'Ousarsiph2 bien utile. Bon, on ne peut se perdre mais un peu s'égarer! Peu d'adeptes pour cette rando; mon commentaire ne va peut être pas inciter à faire la boucle pourtant pas mal du tout. Il est évident que lorsque la végétation est de plus en plus dense, lorsque le sentier est de plus en plus difficile à voir, lorsqu'on doit s'arrêter plusieurs fois pour regarder le GPS,-ce fut le cas- on "perd" (si l'on peut dire) du temps et alors on en revient à l'éternelle question des temps proposés par JPG sur le site! Pour moi, cette question n'a pas de réponse unique.
D'ailleurs, qu'appelle t on "marcheur moyen "? A 72ans sans être un héros et sans défendre JPG que je n'hésite pas à "critiquer" (ce verbe dans le bon sens du terme) , j'effectue les randos les 3/4 du temps dans les temps donnés et il est vrai , et je le dis, que parfois "ça ne colle pas" . Ne pas oublier d'enlever le temps des pauses. Tout ceci pour répondre à ma façon à Anouchka qui vient de poster une annonce.

A nous, randopitonneurs de nous organiser avant d'alerter, l'ONF, les pompiers, le PGHM en prenant toujours de la marge (quand randopitons donne 4 heures, je me dis que je peux en mettre 5 par ex)
Ce site est un site de randos et je ne comprends pas plus les traiteurs ou autres grands sportifs qui indiquent les temps faramineux qu'ils ont mis pour monter au piton des Neiges ou pour descendre le Maïdo!.... Bravo mais est- ce ici le lieu pour le dire ?

Pour info, nous avons couplé cette rando, avec Ousarsiph2 qui nous a fait découvrir la plaine des Fraises ,un peu avant le Taïbit ,traversée en hors sentier, relativement facile jusqu'à la crête entre le col du Taïbit et les 3 Salazes: fabuleux paysages et panoramas..pour au total 6 heures ...je précise sans trop traîner pour marcher mais que de fois on s'est arrêté pour photographier et s'extasier ,cela sous un ciel insolemment bleu.

Nicolas Jouanin, 04/08/2020 14:48 - La boucle des Bassins de la Mer et des Aigrettes depuis la Rivière du Mât

Belle randonnée. La seconde cascade peut être évitée pour les plus pressés ou les moins courageux. Le retour sur les hauts est très agréable avec de belles vues.
Le tracé GPX semble assez approximatif et s'écarte régulièrement du chemin.

axel-, 04/08/2020 10:00 - Le Grand Bénare par le Grand Bord et la Glacière depuis le Maïdo

fait le 2-8-20 en solo. Durée totale (pause photo, casse croute): 8 h - Durée réelle de marche 6h30 (jai un niveau moyen).
Départ à 5h avec une belle Lune. Lever de soleil dans la montée, juste ENORME. Arrivé là-haut à 8h30. Jai mis 3 h pour monter mais j'ai perdu 3 fois le sentier dans la 1ere partie, les peintures deviennent invisibles par endroit, et avec le rempart pas loin, faut vraiment etre attentif! Et puis je me suis posé plusieurs fois pour admirer.
Reparti à 9h30. La Glacière 11h30. Et retour au parking Maido à 13h. Les dernieres 90 minutes (j'ai trotiné sinon compter 2h en marchant) de route forestiere sont longues car sans interêt aucun !! ^^
Contrairement à un commentaire précédent, j'ai trouvé cette rando bien plus facile que le Piton par le bloc où j'avais souffert du dénivélé très + prononcé avec un cardio très haut pendant toute la montée.
Ici (pour ma part) il y a tellement de cailloux, qu'à aucun moment je n'ai senti la montée puisqu'il est quasi impossible d'accélerer, sous peine de se fouler 20 chevilles tous les 10 metres ! mdr
Pour résumer:un sentier hyper technique mais avec une vue terrible qui vaut le coup d'oeil à condition de partir tôt et de prévoir des vetements chauds pour ne pas rester congelé au sommet.

Barbarin, 04/08/2020 09:20 - La boucle du sentier de découverte de Cilaos à la Roche Merveilleuse

Oublié de dire que le circuit est sale voir très par endroit

Barbarin, 04/08/2020 09:18 - La boucle du sentier de découverte de Cilaos à la Roche Merveilleuse

Circuit réalisé en 45min avec des enfants dont un moins de 5 ans
Parcours vieillissant et mal indiqué et pas. Bien Balisé
Sinon parcours sous les arbres avec beaucoup de marche
Mérite un rafraîchissement dommage


Jean Paul Goursaud, le papi randonneur

Arrivé en 2005 à La Réunion, mon statut de retraité m'a permis de trouver du temps pour assouvir un de mes sports favoris : la randonnée. Attiré par les beautés de l'île, j'ai d'abord parcouru les grands classiques notés en rouge sur les cartes touristiques. Quelques mois plus tard, je suis passé aux cartes IGN au 25000ème pour découvrir de nouvelles idées de sorties marquées de discrets pointillés noirs. Ensuite, ce sont de très vieilles cartes dénichées ça et là qui m'ont servi de guide pour retrouver des traces disparues sur les nouvelles éditions. Désormais, c'est la découverte fortuite d'un sentier étroit et envahi de végétation qui attire mon attention ou les mails de randonneurs qui me parlent d'un itinéraire perdu.

Aider d'autres randonneurs dans leurs recherches, leur faire partager le fruit de ma passion a donné naissance, en 2009, au modeste site randopitons.free.fr, remplacé en 2011 par randopitons.re. Enfin, 2016 voit la naissance de ces pages grâce au professionnalisme de Hugues Normandin.

C'est souvent en solitaire que j'ai parcouru une grande partie de La Réunion. Lors de recherches plus délicates, sportives, aléatoires voire dangereuses, je sais pouvoir compter sur un noyau d'irréductibles copains randonneurs animés de la même passion !


Jean Paul Goursaud, créateur du site

Hugues Normandin, le mordu de l'informatique

Hugues est un vrai passionné de l'informatique. Venu du Canada, c'est en 2013 qu'il atterrit à Mayotte et découvre l'océan Indien. Non loin de l'île de La Réunion, il y fait un premier voyage et découvre une île aux mille et une randonnées. Sa première recherche lui fait découvrir le site de Randopitons où il prend un plaisir fou à voyager de page en page pour trouver sa randonnée du week-end. Il n'a alors qu'une idée en tête, aider le papi randonneur Jean Paul à refaire son site web pour améliorer la navigation. 1 an plus tard, la nouvelle mouture voit le jour. Hugues est spécialisé dans les technologies de l'information et un adepte de la randonnée.


Hugues Normandin, développeur du site

Le site

Ce site, construit jour après jour au retour des randonnées est avant tout un site souvenirs de randos, ce qui explique parfois que certains circuits se terminent en pleine campagne ou que d'autres sont effectués en aller-retour alors qu'ils constituaient l'étape d'une sortie plus longue. Il peut permettre au visiteur de trouver la randonnée qu’il recherche en lui prodiguant conseils, renseignements utiles, extraits de cartes, de photographies de lieux remarquables ou pittoresques.

Il n’a pas la prétention d’être exhaustif ni de se substituer aux excellents ouvrages et sites parus sur ce sujet. Il peut cependant compléter ou présenter différemment certains renseignements sur les randonnées.

L'île de La Réunion

L’île de la Réunion, avec une superficie de 2500 km², offre au visiteur des paysages magnifiques et contrastés qu’on peut rencontrer ailleurs, excepté, dit-on, la banquise. Les plages de sable fin côtoient les falaises abruptes en bordure de route. D’anciens cônes volcaniques réduits par l’érosion à l’état de collines bordent des failles, remparts ou pitons déchiquetés. Ravines encaissées et cascades permettent de trouver un peu de fraîcheur.

Des centaines de kilomètres de sentiers, chemins, routes forestières sillonnent le département et permettent à tous les marcheurs, quel que soit leur niveau, de trouver sans difficulté la randonnée qui leur permettra de découvrir cette île intense, paradis des randonneurs.

Les pitons

La Réunion, surgie des eaux il a 3 millions d'années, est la minuscule pointe d'un cône de 250 km de diamètre reposant sur les fonds marins à 4000 m de profondeur. Le Piton des Neiges, éteint depuis 12 000 ans, est le point culminant de l'île ; il fascine par sa présence majestueuse au centre de l'île. Un effondrement de sa structure a donné naissance aux cirques (Cilaos, Mafate, Salazie) bien connus de la Réunion. Le Piton de la Fournaise, toujours en activité atteint tranquillement 2631 m d'altitude.

L'érosion, depuis plusieurs dizaines de milliers d'années a transformé les pics acérés en montagnes plus ou moins accessibles nommées "pitons". Ce sont ces pitons, traversés de sentiers de randonnée, qui ont donné le nom à ce site.